Vive la pauvreté

PASOLINI_Pier_Paolo_site_musicaonline_1

« Revenons en arrière, les poings fermés, et faisons table rase. Et vous ne serez plus devant le fait accompli d’un pouvoir désormais voué à durer éternellement. Votre problème ne sera plus de sauver ce qui peut l’être. Pas de compromis. Revenons en arrière. Vive la pauvreté. Vive la lutte communiste pour les biens nécessaires. »

« Il faut refuser ce développement [capitaliste] .. les communistes qui acceptent ce « développement » en tenant pour irréversibles l’industrialisation totale et le mode de vie qu’elle suppose, feraient certes preuve de réalisme, si le diagnostic était incontestablement sûr et juste. Cependant, il n’est pas dit – et nous en avons désormais des preuves – que ce « développement » doive se poursuivre de la façon dont il a commencé ..  et, étant donné que l’on devra faire table rase .. Il s’agit d’autre chose que de proposer de nouveaux « modèles » au « développement » tel que nous le connaissons actuellement ».

Pier Paolo Pasolini, « La Nouvelle Jeunesse », 1979

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s