S’indigner, et après ?

1. Le progrès éthique: Certains sacrifient leur temps, leur argent, leur intelligence dans une idée qui sera profitable à tous. Leur motivation n’est pas l’enrichissement personnel, mais l’émancipation
du monde (…) Chacun peut agir à son propre niveau (…) et ceux qui ne s’en sentent pas capables peuvent soutenir les initiatives qu’ils croient justes. La gratuité, le don et le bénévolat financent le monde libre. Ces innovations éthiques sont primordiales pour construire le monde d’après.

2, L’expérimentation collective: C’est la dimension collective de la transition. Il s’agit d’expérimenter des projets alternatifs en marge de la société marchande. Le but? S’organiser ensemble localement pour créer des espaces imperméables à la logique financière, marketing ou industrielle.

3, La simplicité volontaire: C’est l’application individuelle de l’adage « penser global-agir local ». Aucune règle ni obligation. Chacun est libre de concrétiser sa sobriété à son propre rythme, selon ses revenus, ses convictions politiques, philosophiques ou religieuses. La seule base commune est la prise de conscience de la démesure du système. D’une manière générale, c’est un désencombrement matériel, un refus du mode de vie babylonien. Chaque acte quotidien devient dès lors une possibilité de lutter. (refreiner ses achats, se libérer de la TV, de l’automobile, boycotter les grandes surfaces et les produits industriels, opter pour les produits locaux et de saison, diminuer sa consommation de viandes,…)

Ces individus ont généralement trouvé leur bonheur dans les choses simples. D’autres se créent un bouclier contre les désirs superficiels (…) ils apprennent à penser par eux-mêmes, à ralentir leur mode de vie, à s’octroyer du temps libre pour leur famille, leur conscience ou la nature.
Tous déclarent voir leur bonheur augmenter.

Mais simplicité ne rime pas avec facilité. Cela demande des efforts au quotidien et des sacrifices en terme de confort matériel.

Liberté, Conscience, Ethique, Solidarité, Sobriété.
Ces 5 éléments teintés de tolérance peuvent être à la base d’une révolution culturelle non violente où la somme des comportements individuels et collectifs peut faire basculer la société vers un stade supérieur, en déstabilisant les principes erronés de la croissance économique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s