Les véritables raisons de l’entrée en guerre en 1914

Le dogme historique voudrait que la guerre de 1914 – 1918 ait été causée par l’Allemagne… Mais Henri Guillemin remet en question cette idée: le mobile est plutôt à chercher dans les tensions de politique intérieure, françaises en particulier.

Les conservateurs français sont épouvantés par l’importance prise dans l’opinion par les forces remettant en cause l’ordre social, dont témoigne l’arrivée en force des socialistes à l’Assemblée (plus de 100 députés) lors des élections de mai 1914, et craignent notamment l’établissement du fameux impôt sur le revenu cher à ces derniers. La droite nationaliste et affairiste ne voit qu’un moyen d’éloigner ce péril : la guerre contre l’Allemagne. Elle permettrait de flatter l’énorme chauvinisme du peuple français et de détourner son attention et son énergie vers un ennemi bien commode.

C’est le fameux attentat de Sarajevo du 28 juin 1914, fatal à l’archiduc François-Ferdinand, prince héritier du trône d’Autriche, qui sera le déclencheur: l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.

Le président de la République Raymond Poincaré et le gouvernement d’union nationale ne feront rien pour retenir la mobilisation russe et la déclaration de guerre de Guillaume II.

Le jeu des alliances entraîne alors successivement les pays européens dans le premier conflit mondial.

Cette treizième conférence télévisée d’Henri Guillemin termine sa série consacrée à l’avant-guerre de 1914.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s