Rien ne contribue plus aux attitudes autoritaires que les sports de spectacle (Noam Chomsky)

« dans notre société, nous avons des thèmes sur lesquels nous pourrions exercer notre intelligence, comme la politique, mais les gens ne peuvent pas vraiment s’y impliquer de façon très sérieuse ; alors ce qu’ils font, c’est se concentrer sur d’autres thèmes, comme les sports. Vous êtes formés à obéir ; vous n’avez pas un travail intéressant ; il n’y a pas de possibilité de travail créatif pour vous ; dans l’environnement culturel, vous êtes un observateur passif de trucs qui sont habituellement d’assez mauvais goût ; la vie politique et la vie sociale sont hors de votre portée, elles sont aux mains des gens riches. Alors, que reste-t-il ? Eh bien, ce qui reste, c’est le sport : donc vous mettez là beaucoup d’intelligence, de réflexion et d’assurance. Et je suppose qu’il s’agit aussi d’une des fonctions de base que le sport remplit dans la société en général : il occupe la population, il l’empêche d’essayer de se mêler des affaires vraiment importantes. En fait, je présume que c’est là une partie de la raison pour laquelle les sports que l’on se contente de regarder en spectateur sont soutenus à un tel niveau par les institutions dominantes.

Et ces sports de spectacle ont aussi d’autres fonctions utiles. En tout cas, ils sont une bonne façon d’alimenter le chauvinisme : on commence à développer ces fidélités totalement irrationnelles tôt dans la vie et elles se transposent très bien à d’autres domaines. Ainsi, je me rappelle très bien avoir eu soudainement, à l’école secondaire, une sorte d’Erlebnis, vous savez, une sorte de compréhension immédiate, et de demander pourquoi je me souciais de savoir si l’équipe de football de mon collège gagnait ou pas ? Je ne connaissais personne dans l’équipe. Eux ne me connaissaient pas non plus. Je n’aurais pas su quoi leur dire si je les avais rencontrés. Pourquoi m’en soucier ? Pourquoi étais-je tout excité s’ils gagnaient, et tout abattu s’ils perdaient ? Et c’est vrai, c’est comme ça : on vous apprend dès l’enfance que vous devez vous préoccuper des Philadelphia Phillies, c’est là que je me trouvais. En fait, il y a apparemment un phénomène psychologique de manque de confiance en soi ou quelque chose comme cela qui affectait les garçons de mon âge qui avaient grandi à Philadelphie. Chacune de nos équipes sportive était toujours à la dernière place, et c’est une sorte de choc pour votre ego lorsque cela arrive, les autres veulent toujours vous en imposer.

Mais ce qui est important, c’est que ce sentiment de fidélité irrationnelle à une sorte de communauté dépourvue de sens est un entraînement à la subordination, au pouvoir et au chauvinisme. Et bien sûr, vous regardez les gladiateurs. Vous regarder ces types qui peuvent faire des choses que vous ne pourriez pas faire. Vous ne pourriez pas, par exemple, sauter six mètres à la perche, ou faire toutes ces choses folles que font ces gens. Mais, c’est un modèle que vous êtes censé essayer d’imiter. Et ce sont des gladiateurs qui se battent pour vous, donc vous devez les encourager, et vous devez être heureux quand l’arrière de l’équipe adverse est emmené sur une civière dans un état épouvantable, et ainsi de suite. Tout cela développe fortement des aspects extrêmement anti-sociaux de la psychologie humaine. Je veux dire que ces aspects existent, ils existent sans aucun doute. Mais ils sont mis en relief, exagérés et révélés par les sports de spectacle : compétition irrationnelle, fidélité irrationnelle à des systèmes de pouvoir, acceptation passive de valeurs tout à fait horribles, vraiment. En fait, il est difficile d’imaginer quelque chose qui contribue plus fondamentalement aux attitudes autoritaires, en plus du fait que cela mobilise vraiment beaucoup d’intelligence et que cela éloigne les gens d’autres sujets. Ainsi, si on examine l’entièreté du phénomène, il me semble qu’il joue un rôle social tout à fait substantiel. »

Noam Chomsky, Comprendre le pouvoir, premier mouvement
(recueil d’entretiens datant de 1989)

Publicités

2 réflexions sur “Rien ne contribue plus aux attitudes autoritaires que les sports de spectacle (Noam Chomsky)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s