Comprendre le conflit israélo-palestinien

Entretien avec Pierre Stambul, membre de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix )

(la vidéo date de 2009)

 

« On dit souvent que cette guerre est compliquée, en fait elle ne l’est pas. Il y a un crime fondateur qui a été commis il y a soixante ans : la catastrophe, la Nakba [l’expulsion de 800 000 palestiniens de leur terre] et il n’y aura aucune espèce de paix sans la reconnaissance de ce crime, sans l’examen des moyens de remédier à ce crime sur la base du droit international.
Il y  a aujourd’hui un peuple palestinien qui, majoritairement, est un peuple de réfugiés, dispersés dans le monde. (…)

Il y a entre Méditerranée et Jourdain aujourd’hui 5 millions de Juifs et 5 millions de Palestiniens. Les Palestiniens sont presque majoritaires. Mais aujourd’hui dans un Etat juif, l’Etat d’Israël, les lsraéliens possèdent tout. Ils possèdent toute la terre, ils ont tous les droits, ils ont l’eau. Et les Palestiniens sont réduits à vivre dans des conditions misérables avec des statuts divers, le pire étant celui des habitants de Gaza, qui vivent un blocus absolument insupportable. Il y a aujourd’hui une répétition générale des crimes qui sont commis : ce sont les guerres incessantes – guerre contre le Liban en 2006, contre Gaza en 2008 -, c’est l’étranglement d’une population. A Gaza les convois ne passent pas. Ce sont les humiliations permanentes, les check points.

500 000 Israéliens vivent dans des territoires occupés depuis 1967. Parmi ces territoires, il y a Jérusalem-Est qui a été annexéset sans arrêt on expulse des Palestiniens, on détruit leur maison. »

« On arrive pas à comprendre ce conflit si l’on ne comprend pas l’idéologie qui l’a créé. Cette idéologie, c’est le sionisme. Le sionisme a raconté une histoire aux Juifs dès la fin du 19ème siècle. A cette époque-là les Juifs européens vivent l’antisémitisme au quotidien, les pogroms.
Le sionisme leur a raconté qu’ils étaient les descendants des Hébreux, que les Hébreux avaient vécu le récit biblique. La plupart des sionistes de cette époque n’étaient pas croyants. Ils ont pris le discours biblique comme étant une réalité historique, sauf que la réalité est têtue. On sait maintenant, d’après les archéologues, que la Palestine a toujours été un pays multiple, avec des Iduméens, des Moabites, des Hébreux, des Philistins, et qu’aujourd’hui les descendants de cette population sont majoritairement les Palestiniens. On sait qu’il n’y a probablement jamais eu de royaume unifié, que les sionistes essaient aujourd’hui de recréer. (…)

Pire, la légende sioniste dit que les Juifs sont un peuple-race. Seuls les nazis s’étaient permis de dire que les Juifs étaient une race. Et que les Juifs seraient les descendants des hébreux et seraient les descendants de ceux qui ont été expulsés par les Romains en 70 après Jésus-Christ. Un livre qui vient de sortir, celui de Shlomo Sand. Shlomo Sand explique qu’il n’ a eu ni exil ni retour, autrement dit les Juifs ne sont pas les descendants de ceux qui sont partis. Ils sont les descendants de convertis, de Berbères pour les Juifs du Maghreb, de Khazar ou d’Allemands pour les Juifs d’Europe, d’Espagnols pour les Latinos. Ce qui signifie que toute la théorie que l’on enseigne en Israël : « vous avez été exilé dans des pays de sauvages qui vous ont persécuté et nous vous avons offert un pays », cette théorie est fausse. Elle masque la réalité de ce qui s’est passé. La réalité de ce qui s’est passé, c’est, dès 1900, un projet de conquête, un projet colonial, un projet qui petit à petit a marginalisé le peuple palestinien, l’a privé de sa terre, a commencé à le déporter, et a programmé dès le départ une véritable purification ethnique, un nettoyage qui s’est achevé en grande partie en 1948. »

 

palestine évolution***

 

« [Si les Etats-Unis] soutiennent Israël, c’est que celui-ci leur sert de base militaire au Moyen-Orient. Missions : 1. Protéger les dictatures pétrolières pro-US. 2. Briser tout Etat ou mouvement trop indépendant. Pour cela, Israël reçoit un soutien énorme des firmes US d’armement, des compagnies high-tech et de la CIA.
Washington a accordé son soutien inconditionnel à partir de 1967, lorsqu’Israël écrasa l’armée égyptienne. Vu leur défaite au Vietnam, les Etats-Unis cherchaient des « flics de quartier » se battant à leur place, mais avec les armes et le financement US. Aucun autre Etat de la région ne pouvait être aussi sûr, car Israël dépend entièrement des USA qui le subventionnent, bloquent les condamnations à l’ONU et empêchent une véritable négociation. »

Michel Collon, Israël, parlons-en !, 2010

 

***

 

Ce qu’ont dit les fondateurs et dirigeants d’Israël…

 

« Chassez la population pauvre au-delà de la frontière en lui refusant du travail. Le processus d’expropriation et de déplacement des pauvres doit être mené discrètement et avec circonspection. » (Herzl, fondateur du sionisme, 1895)

« Nous devons expulser les Arabes et prendre leur place ».
(Ben Gourion, 1er premier ministre de l’Etat d’Israël, 1937)

« Politiquement, nous sommes les agresseurs et ils se défendent. Ce pays est le leur, parce qu’ils y habitent, alors que nous venons nous y installer et de leur point de vue nous voulons les chasser de leur propre pays. Derrière le terrorisme (des Arabes) il y a un mouvement qui bien que primitif n’est pas dénué d’idéalisme et d’auto-sacrifice. »
(Ben Gourion, fondateur et 1er premier ministre de l’Etat d’Israël, 1938)

« Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous les programmes sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population arabe. »
Ben Gourion, fondateur et 1er premier ministre de l’Etat d’Israël, 1948)

« Si j’étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal, nous avons pris leur pays… Il y a eu l’antisémitisme, les nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce de leur faute? Ils ne voient qu’une seule chose : nous avons volé leur pays. Pourquoi devraient-ils l’accepter ? »
(Ben Gourion, fondateur et 1er premier ministre de l’Etat d’Israël, cité dans « le Paradoxe Juif » de Goldman, 1972)

« Les Palestiniens seront écrasés comme des sauterelles… leurs têtes éclatées contre les rochers et les murs. »
(Shamir, Premier ministre, 1988)

« Israël peut avoir le droit de mettre d’autres en jugement, mais certainement personne n’a le droit de mettre le peuple juif et l’Etat d’Israël en jugement. »
(Sharon, Premier ministre, 2001)

 

***

 

Pour approfondir le sujet, l’on peut se référer au documentaire « Palestine, histoire d’une terre », et qui recouvre la période allant de 1880 à 1991 :

… Ainsi qu’à ces deux brochures de Génération Palestine :

http://www.generation-palestine.org/wp-content/uploads/formations/historique.pdf

http://www.generation-palestine.org/wp-content/uploads/formations/presentation_politique.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s