Les dégâts du plastique

Piège de plastique – Dailymotion

« Après s’être intéressée à la recette du Coca Cola et à ce qui se cachait derrière la fabrication d’une tranche de jambon, l’Emmerdeuse (Olivia Mokiejewski) a décidé d’enquêter sur notre consommation de plastique et ses conséquences : 260 millions de tonnes de plastique sont produits chaque année dans le monde. Le problème c’est qu’on est tous devenu accroc… Et qu’aujourd’hui, on n’arrive plus à s’en débarrasser !

La première victime de cette surconsommation est la mer. Elle est devenue une poubelle de plastique, soit 80 % des déchets trouvés en mer.
Mais en réalité, le plastique est partout : il voyage dans les rivières, les fleuves, dans les airs, il se fragmente, si bien que parfois on ne le voit même plus. Il étouffe et empoisonne les animaux et pollue l’environnement.

D’où viennent ces déchets ou ces marées noires de granulés de plastique qui finissent leur voyage dans le milieu naturel ?
Olivia Mokiejewski a voulu savoir ce qui se cachait derrière ce monde pourtant plus fun, plus simple et plus résistant, derrière cette invention géniale qui aujourd’hui nous envahit.

Fidèle à son tempérament d’éternelle insatisfaite, notre Emmerdeuse a découvert sous le palais des Festivals de Cannes et ses paillettes…une drôle de décharge ! Elle n’a pas hésité à demander des comptes à une usine de fabrication de plastique peu soucieuse de ses rejets ! Enfin, elle ne s’est pas satisfaite des beaux discours des communicants de cette industrie pour s’enquérir des effets du plastique dans notre alimentation !

Car de nouvelles questions se posent désormais. Le plastique est il entré dans notre chaîne alimentaire ? Est ce que nous aussi nous en mangeons ? Ne sommes nous pas contaminés par le plastique qui nous entoure ? Qu’en est-il de ces phtalates présents dans le plastique ?

Pour les uns, pas de panique, tout est « under control » mais Olivia n’en est pas si sûre et poursuit sa quête.
Bon nombre de voix légitimes s’élèvent aujourd’hui et affirment que le consommateur n’est pas suffisamment protégé. Alors l’Emmerdeuse pose la question : et si on essayait d’en consommer moins ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s