Pour en finir avec les mythes et idées reçues sur l’Éducation nationale

« Inculture(s) 2 – L’éducation : « Et si on empêchait les riches de s’instruire plus vite que les pauvres ? » ou « Comment j’ai raté mon ascension sociale »
Une conférence-gesticulée de Franck Lepage.

« Quels sont les fondamentaux de l’Éducation Nationale ? À quoi sert-elle ? Y a t-il eu des alternatives ? Quelles perspectives pour l’Éducation Nationale ?
Partant des projets d’éducation émis suite à la révolution de 1792, il nous montre combien l’Éducation Nationale comporte en elle les conditions de la reproduction des inégalités sociales et combien il est plus que nécessaire de mettre son nez dans les évolutions à venir.
Ce petit conte politique est matière à réflexions couplées à de bons moments de rigolade ! »

« Un peu d’histoire… En 1792, la Convention auditionne le rapport du marquis de Condorcet sur l’instruction publique. Qui se souvient des autres projets d’éducation dont celui de Mirabeau, de Talleyrand, ou de Louis-Michel Lepeletier de St Fargeau. Le plan d’éducation élaboré par Michel Lepeletier, présenté par Robespierre le 13 juillet 1793 fut voté le 13 aout 1793 par les députés de la Convention, mais ne fut pas exécuté. Nombre de ses idées se retrouveront bien plus tard, au XIXe siècle, dans la pensée de Jules Ferry. A la différence de Lepeletier qui tentait d’organiser vraiment les conditions d’une égalité des apprentissages et des savoirs, le plan de Condorcet comporte un fort risque d’élitisme et une différenciation des citoyens par le savoir, difficulté habilement contournée par le recours ambigu au concept de « méritocratie ». Peu importe au fond que cette école fabrique une « élite » si cette « élite » se met au service de la république… Certes, mais si elle ne s’y met pas ? » »

Publicités

2 réflexions sur “Pour en finir avec les mythes et idées reçues sur l’Éducation nationale

  1. La fable n’est donc pas terminée. L’éducation est permanente. La formation aussi, et pour les jeunes et pour les adultes, ou bien la formation n’est pas. Que de chemins interrompus à reprendre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s